Aller au contenu


coco

Inscrit(e) (le) 21 Mar 2013
Déconnecté Dernière activité Jun 04 2013 16:34
-----

Messages que j'ai postés

Dans le sujet : 4400 HEROES

04 June 2013 - 16:38

CC POUR TE DIRE QUE J'AI MIS UNE SUITE !!!! ET J'AI PAS ENCORE TOUT FINI....MAIS PAS MAL DU TOUT!!! JE PREND MON TEMPS JE DÉGUSTE MDR


Dans le sujet : Histoire pour un heros

04 June 2013 - 16:35

Une belle journée...
 

CLARK

 

Je me réveille en sursaut, j’ai mal partout. Je m’aperçois que je suis assis par terre dans la cuisine, la tête des Lois sur mon épaule, je la secoue un peu, elle marmonne.
 

Clark : Lois, réveilles-toi, allez la marmotte.
 

Je la vois se réveiller, elle regarde à droite à gauche l’air de ce dire ou elle est.
 

Lois : Nous avons dormi ici . Dans la cuisine ?
 

Clark : Je crois bien, allez à la douche car on colle !
 

Lois : Moi la première !
 

Je la vois s’élancer dans les escaliers, à ce moment-là j’entends la porte de la cuisine s'ouvrier.
 

Clark : Papa ! Maman !
 

Je vois ma mère qui me dévisage étrangement, j’avais oublié que j’avais de la pizza sur le visage.
 

Clark : Je… Lois est la !
 

Comme si cela expliquait tout !
 

Martha : Comment vas-tu mon fils depuis la dernière fois ?
 

Clark : Ça va, Lois est revenue loger ici…
Jonathan : Pourquoi ? Même si cela ne nous gêne pas, bien au contraire…
 

Je me sentais rougir.
 

Clark : Elle s’inquiète pour moi …
 

Marthe : Il y a une raison ça .
 

Je me sentais gêné, mais après tous ce sont mes parents.
 

Clark : Je me sens coupable, pour Lana.
 

Martha : pourquoi grands dieux !
 

Clark : Eh bien je me dis que si je ne l’avais pas quitté… Est bien elle serait resté ici à la ferme et rien de tout cela ne serait arriver …


Jonathan : Baliverne ! Pourquoi te sentir responsable de ça mort ! Ce n’est pas toi qui conduisais ! C’était un accident !
Martha : C’était son destin de mourir ce jour-là, son heure était venue, tu n’y serais pour rien …Mon fils ne te punis pas pour quelque chose qui n’est pas de ta faute.
 

Je contemplais mes parents, devais-je leur dire ? Je me sentais si méprisable…
 

Clark : Il n’y a pas que cela... Le jour de l’enterrement… J’ai eu une pensée atroce… Depuis je me sens mal... Si mal…

Jonathan : Qu’a tu fait qui te rende si malheureux ?
 

Clark : Quand j’ai fixé le cercueil… J’étais soulagé que cela ne sois pas Lois…
 

Je baisais les yeux…
 

Martha : Clark …Ce n’est rien… Moi je me suis dit la même chose en pensant à toi, c’est normal quand on aime quelqu’un de penser à cela …
 

Jonathan : cela ne fait pas de toi quelqu’un d'abject ! Juste un être humain .
 

Clark : Je ne suis pas humain .
 

Martha : Tu es bien plus humain que certains, croit moi.
 

Je fis soulager d’un poids même s’il restait au fond de moi ce sentiment de culpabilité.
 

Clark : au fait vous n’êtes pas Metropolis .
 

Martha : Clark ! Tu as oublié que nous sommes la semaine de Noël .
 

J’avais complètement oublié !
 

Lois : Jonathan, Martha ! Comment allez-vous !
 

Je vis Lois arriver fraîche comme une fleur !
 

Lois : Allez Smallville à la douche !


QUELQUE HEURE PLUS TARD

Martha : donc pour Noël nous avons : Cloé, Lois, Clark et nous…
 

Bart : Bonjour ! Vous êtes les parents de Smallville ! Je suis Bart ! J’ai super faim !
 

Je vis mon parent dévisagé Bart avec ahurissement.
 

Clark : Désoler j’ai omis de vous dire que Bart dormait dans la grange, il n’a plus de famille.
 

Je vis tout de suite ma mère s'attendrir… Je regardais si Lois était là, je la vis dehors au téléphone.

 

Clark : Maman, Papa, Bart a des pouvoirs…
 

Bart : hé oui, je vais plus vite que la lumière… Plus vite que Clark !
 

Jonathan : C’est vrai !
 

 

Martha : Mais où est ta famille ?
 

Bart : Je suis orphelin …
 

Puis j'expliquais l’histoire que Bart nous a racontée, on l’avait vendu à Luthor Corps.
 

Martha : mon dieu ! Mais c’est monstrueux, tu as bien fait de le protéger… Viens je vais te faire à manger, donc on va rajouter une autre personne…
 

Lois : Je viens de raccrocher avec Victor, Martha… Est-ce que Victor et Oliver peuvent venir pour le réveillon de Noël ? Ils sont tout seul…
 

Je vis ma mère levée les yeux au ciel…
 

Martha : Bon on est plus à deux de plus… Au fait avez-vous eux des nouvelles d'Ac ? Car pendant qu’on y est …
 

Jonathan : Est bien quel réveillon de Noël nous aurons cette année !
 

Lois : Ne vous inquiétez pas, Cloé et moi nous vous aiderons…
 

Clark : Dieux nous préserve de la cuisine deLois.
 

Lois : Smallville ! Ne soit pas grossier devant tes parents ! Ce n’est pas de ma faute si ton four ne march…Heu…
 

Elle regarda ma mère gênée.
 

Martha : Vous avez raison Lois, le Four a toujours eu des problèmes .
 

Lois : Alors tu vois bien Smallville, c’est le four !
 

Bart : Moi sinon j’ai faim !
 

Tout me monde explosa de rire, je me sentais bien …Cela faisait 3 mois que je m’étais pas sentis si bien !

JOUR DE NOËL

 

LOIS

Lois : Les voilà ! Smalville !
 

Je vis arriver tout le monde, et pour ne pas trop faire de travail pour Martha tous les invités avaient ramené de quoi manger. Tout le monde était joyeux.
 

Martha : Bon vous savez quoi, allez faire ce que vous voulez, mais allez hors de ma cuisine ! Je ne supporte plus tous c’est gent dans ma cuisine!
 

Bart : Ça vous dit un foot !

 

Cloé : avec Lois ?
 

Lois : qu’est-ce que veut dire avec Lois !
 

 Ma chère cousine il y a deux choses que j’ai apprises avec toi, tu n’aimes pas perdre et tu as un sens de compétition que comment dire… hors norme
 

Lois : Ce n’est pas vrais !
 

Clark : De toute manière nous sommes sept…
 

Lois : Smallville tu comptes pour deux !
 

Clark : et pourquoi donc ?
 

Lois : Tu as été joueur non . Donc …
 

Clark : Ça c’est la logique à la Lois !

Lois : Est alors ma Logi…
 

Cloé : Stop ! On y sera encore là demain …Bon moi je me mets avec Lois… Viens AC et on prend aussi Victor.
 

Clark : bien, il reste Bart et Oliver… Ça me va ! Par contre vous croyiez vraiment qu’on peut jouer . Hier il a plu...
 

Lois : Tu as peur de perdre Smallville.
 

Je lui lancer un défi, qui j’en étais sure aller y répondre.
 

Clark :C Lance moi le ballon Bart …
 

Je lui souris …Que le meilleur gagne !
 

La partie avait commencé depuis une demi-heure, mon équipe gagnée que d’un point et cela m'enrageait :
 

Clark : Est bien Lane ? Tu dors ou quoi .
 

Il m’agace… Je vis Cloé qui était démarqué, je lui lance le ballon, elle l’attrapa… Mais Oliver lui courut après… Elle me la renvoya …Mais on me fit un plaquage !
 

Lois : Lâche moi Smallville…
 

Il était mort de rire alors je fis ce que je fis comme d’habitude sans réfléchir, je lui mis de la boue sur la figure, je me relève et envoie le ballon à AC qui ne l’attrapa pas mais me fit des grands gestes, non il n’oserait pas ? Je me retournais juste au moment où de la boue arriva droit sur moi, je me baissai et en pris un bon poignet et lui lançait, mais ce fut Oliver qui le reçu, puis après cela ce fut le combat de boue ! On s’y mettait de bon cœur, a un moment Clark me tenait la taille, je me débattais il m’en mit partout… Je n'en pouvais plus, j'étais morte de rire…

CLOE

Je vis courir vers moi Oliver, mais comme le sol était glissant, il me tomba dessus, j’étais secoué de fous rire, puis tout à coup nos yeux se sont rencontré, je m’étais jamais aperçu qu’il avait un si beau regard. Je vis son sourire s’effacer… Nous, nous contemplons… Quelque chose ce passe-là, à cet instant…
 

Martha : mais ! Mon dieu ! Qu’est-ce que vous avait fait ! Mais regardez-vous ! Vous ne rentrez pas chez moi dans cet état !
 

Je vis Jonathan prendre un jet et nous arroser, tout le monde hurla , Oliver se leva et me prit la main …Je lui souris !
 

Martha : Jonathan va vous ramener des serviettes, pire que des gosses !

 

 

Bon alors tu en pense quo???
 


Dans le sujet : 4400 HEROES

04 June 2013 - 15:58

cc une revenante!! pardonne moi j'ai eu trop de chose a faire, je n ai pas vu le temps passer lol je suis en train de lire les chapitre je te donnerais mon impression quand j'aurais tout fini lol mais je lis tjs ta fic et pense a toi!!!


Dans le sujet : 4400 HEROES

24 May 2013 - 09:16

cc ma belle !!! c'etait tres bien j'ai super aimer!!! que dire d'autre hein!!! et joyeux anniversaire d'un moi :anniversaire:  mais la j'ai trop hate de lire la suite!! et desoler pour le retard j'ai eu pas mal de travaille!!! :oops: bon a quand la suite!!!


Dans le sujet : Histoire pour un heros

24 May 2013 - 09:11

 adieu

CHLOÉ

La pluie tombe sur les pauvres mortelles que nous sommes, la pluie remplace les larmes, la douleur, la pluie nous lave de tous nos pécher… Une amie et partie… Tout le monde est là, ami, amis de la famille, la famille… Tous pleurent une fin tragique, avait-elle mérité cette fin? Devait-elle mourir si jeune . Pourquoi ? Tel est la question qui se pose. L’éternelle question que tout le monde se pose, pourquoi prendre une vie si jeune? …Je ferme les yeux, la douleur est lancinante. Perdre quelqu’un est si difficile. Que dire? Que faire . Quel mot pourrait calmer la tristesse . En existe-il un ? Mes condoléances ? Quel mot horrible …Je ne l’ai jamais aimé ! J’observe Clark, le connaissant il se sent coupable. Je laisse couler mes larmes, une amie est partie, nous laissant seuls avec un vide en nous…
 

LOIS

Je me sens si triste pour lui, je sais qu’il l’aimait… Quelle épreuve pour lui, moi est puis après Lana… Elle ne méritait pas de mourir… Je le sens si seul d’un coup …Je le sens si loin de nous, enfermé dans sa douleur… Il a le visage fermé, voire dur. Il a le regard lointain… Personne ne peut comprendre sa douleur, voir celle que l’on aime mourir dans ces bras… La vie est une garce ! Il ne mérite pas ça, elle ne méritait pas ça aussi, ils devaient se marier… Ils devaient s’aimer. Je m’approche de lui …Je sens sa douleur, ma poitrine se serre, j’ai envie de pleurer, pour lui …Rien que pour lui, je le fixe, il a juste une larme qui coule sur sa joue, juste une……

CLARK
 

Je m’en veux tellement, c’est à cause de moi si elle est dans ce cercueil, si tout cela n’était pas arrivé, elle serait encore à la ferme à m’attendre. Mais au lieu de ça, elle est enfermée dans ce cercueil… Je suis puni pour ne pas l’avoir choisie . Elle est morte parce que je ne l’ai pas choisie . C’est une partie de moi qui est dedans avec elle, c’est comme si une partie de ma vie , c'est fini avec elle… Je ferme le poing… Pourquoi elle ! Elle n’était que douceur et gentillesse. Elle qui voulait toujours aider les gens. Je lui ai fait du mal. Je sens Lois qui s’approche de moi… Elle me prend la main, je lui serre fort, je sens une unique larme couler sur ma joue, ma larme de la honte. Car je me dis que cela aurait pu être Lois dans ce cercueil. Et quelque part au fond de moi tout au fond, dans la noirceur de mon âme, je suis soulagé que cela ne soit pas Lois…


Quelque mois plus tard…

LOIS

Perry : LANE !
 

Mais qu’est-ce qui me veut, depuis que l’on avait fait cet article Clark et moi, ils nous mettaient sur tous les articles que des journalistes ne voulaient pas faire.
 

Lois : Perry ?
 

Perry : Où est Kent ! Je le cherche depuis ce matin !
 

Lois : Je ne suis pas sa nounou…
 

Perry : Pire que ça, vous êtes sa partenaire ! Alors allez donc me le chercher !
 

Lois : Vous lui voulez quoi à Kent .
 

Perry : Je veux ses relations !
 

Lois : C’est quoi ?
 

Perry : Son père vient à Metropolis, je veux une interview du sénateur !
 

Je levais les yeux au ciel, puis partis en souriant… Je l’entendis encore beugler… Je sais où était Clark …Je pris mes affaires et allai le chercher.
 

DANS LA GRANGE

Je l’observe, il est debout devant l’ouverture de la fenêtre… Il contemple le ciel, je m’inquiète… Clark n’est plus le même depuis la mort de Lana. Il ne parle plus, il ne sort plus. Il reste dans la grange à se morfondre. Je pense qu'il est temps qu’il se reprenne, qu’il parle au moins à quelqu’un. Il ne parle même plus à Cloé. Je prends ma respiration, allez Lois tu peux le faire.
 

Lois : Clark ?
 

Il se retourne, je vois toute la souffrance dans ses yeux. Je ne peux m’empêcher d’aller le prendre dans mes bras, il me serre fort, comme s’il s’accrochait à une bouée de sauvetage. Puis je le pousse et le dévisage, ces yeux son noyer de larmes contenues. Mon cœur se serre. Je lui prends la main et l’installe sur le canapé.
 

Lois : Bon il faut qu’on parle Smallville, cela ne peut plus durée, il faut que tu en parle, cela n’est pas bon de tout garder en soi
 

Il ne me regarde pas, il a les yeux baisser… Je prends une de c’est main dans la mienne.
 

Clark : Je… Je n’en ai pas envie, je veux qu’on me laisse seule.

Je ne sais pas quoi faire, je ne peux pas le laisser comme cela.
 

Lois : Tu sais quoi ! Si tu veux te morfondre et bien je suis d'accord, de toute manière c’est ce que tu fais le mieux ! Allez on va se commander une pizza et puis on regarde un bon vieux film qui fait sangloter ! On prendra des mouchoirs.
 

Clark : Pourquoi tu fais ça ?
 

Lois : Je suis ton amie…

Clark : A bon on est amis .
 

Lois : Oui, mais si tu le dis à quelqu’un je serais contraint de te tuer !
 

CLARK
 

Je souris, mon premier vrai sourire et je le dois à Lois, Lois qui ai toujours là quand j’en ai besoin, elle me soulève du canapé, elle ne me lâche pas la main de peur que je m'enfuis. J’y ai pensée, partir loin de tout ça, loin de cette douleur, de cette culpabilité qui me ronge. Mais elle, elle me retient, aussi sûrement que des chaînes.
 

Lois : Je ne t’ai pas dit, je reviens vivre ici, je préfère t’avoir à l’œil, avec ta tête d’enterrement je préfère. On ne sait pas trop de quoi tu serais capable.
 

LOIS

nous sommes devant la télé à regarder Titanic.
 

Lois : Tu manges pas .
 

Clark : Je n’ai pas faim…
 

Lois : si tu ne manges pas, je serais obligé de te donner à manger…
 

Il me dévisage avec ahurissement, je pense qu’il se demande si j'en serais capable.
 

Clark : Tu n’oserais pas .
 

Lois : A toi de voir Smallville, tu me connais non .
 

Il me scrute et fixe la pizza, il a l’aire de réfléchir. Il ne va pas assez vite pour moi, alors je prends la part pizza et l’approche de son visage.
 

Clark : Lois ! Tu fais quoi là .
 

Lois : Allez mon petit Smallville, une part pour maman…
 

Il se recule, je m’avance… Et je lui en mets plein sur le visage, je le dévisage et explose de rire, il est tout barbouillé de pizza, enfin plutôt de la sauce. Alors il me fixe, il prend une autre par pizza…
 

Lois : Allez c’était pour rire Smallville ! Non !
 

 

Je me lève et cour vers la cuisine, je contourne la table, il a toujours la part de pizza a la main le regard féroce.
 

Lois : Allez on arrête... Jeux de main jeux de vilain…
 

Il s’avance lentement vers moi, je ne peux plus lui échapper, il m’étale la part de pizza sur la figure, je suis morte de rire, et je m’aperçois que lui aussi. Je me laisse tomber à terre il fit de même.
 

Lois : C’est moi la première pour la douche !
 

Clark : Je n’aurais plus d’eau chaude !
 

Lois : Je t’en laisse toujours !
 

Clark : dans tes rêves !
 

Je lui pris la main, il me la serra, il me contemple.
 

Lois : Je serais toujours la Clark.
 

Clark : Je sais Lois, merci.
 

Lois : Tu l'aimais beaucoup?
 

Clark : Oui je l'aimais, c’était mon premier amour...
 

Lois : Parle- moi d’elle.
 

Alors il se mit à parler de Lana, de la première fois qu’il la vue, de leur premier baiser. Nous étions l’assis dans la cuisine avec de la pizza sur nos visages, nous étions seules au monde…

 

CLARK
 

Elle c’était endormi, sa tête sur mon épaule, je j'aperçois l’heure, 4h du matin, nous avons parlé toutes la nuit, je la contemple, j’ai un sourire sur le visage, la seul l’unique Lois Lane, la seule personne au monde à arriver à me faire rire, à me faire parler. Cela m'a fait du bien de parler de Lana, mais ce sentiment de culpabilité et toujours là. Je la serre dans mes bras, je sens la fatigue m’envahir… Pardonne-moi Lana……

 

 

Alors dis moi  c bien ? tu aimes ?