Aller au contenu


COCOFLEUR

Inscrit(e) (le) 03 Sep 2013
Déconnecté Dernière activité May 27 2016 17:18
*****

#64365 Histoire pour un heros

Posté par COCOFLEUR - 21 December 2013 - 00:35

Des ennuis en perspective...
 

Lois
 

Je suis sur les canapés avec Clark, nous discutions du film, comme d'habitude nous ne sommes pas d’accord, mais pour cesser nos bavardages il m'a embrassé sur le bout de nez, j’éclate de rire me lève et je vais prendre un verre d'eau, quand j’entends frapper, je vais ouvrir et là je tombe sur une beauté à me couper le souffle ! Brune yeux bleue et des jambes interminables...

 

Diana : Bonjours, je cherche Clark Kent ?

 

Quoi cette anorexie chercher mon Clark ? Et comment le connaît elle d’abord ???

 

Lois : Clark ! TU peux venir deux minutes !
 

Je le vois arriver, puis me regarde et la regarde, mais il n'a pas l'air de la connaître.
 

Clark: Bonjours, Puis je vous aidais .
 

Bien sure, monsieur boy scout !
 

Diana : Oui je pense, je suis ta cousine, du cotait de ta mère, je pensais qu'elle t'avait prévenue de ma visite . Je suis un peux embarrasser...
 

Je le vois se contracter...

 

 

Diana : Je suis Diana .
 

Clark : Oui, Diana, bien sure, avec tout ce qui s'est passé dernièrement je t'ai un peu oublié.
 

Je ne sais pas pourquoi, mais là j'ai la sensation qu'il ment ! Mais pourquoi mentir ? Qui est elle ?
 

Diana : Vous devez être Lois . Les Kent ma beaucoup parler de vous .
 

Lois : Hé bien moi ils ne m’ont jamais parler de vous.
 

Je la vois rougir, puis elle observe Clark.
 

Diana : J'aurais besoin de te parler...
 

Et ? Non elle ne veut pas dire que je dois les laisser seules . J'observe Clark, il ne dit, rien il n'a l'air contrarier.
 

Lois : Clark ?
 

Clark : Tu me fait confiances ? Je dois lui parler, c' est une histoire de famille...

 

 

Lois : bien sure, une histoire de famille, famille dite en passant que tu n'avais pas encore hier... De toute manière je dois aller voir Cloé.
 

Clark
 

Elle a l'air vraiment irrité, mais là j'ai besoin de savoir qui elle ait ! Amie ou ennemie. Elle claque la porte. Pff quand je pense que tout ce passer bien …
 

Diana : Elle n'est pas faite pour toi tu le sais .
 

Clark : Qui est tu ? Comment tu me connais ?
 

Diana : Tout le monde te connaît, tu es célèbre dans toute la galaxie ! Le dernier enfant de crypton ! Tu es un dieu ! Les humains ne te méritent pas ! Je ne comprends pas comment tu peux être avec eux, tu leur es supérieur !

 

 

Clark : C'est que tu ne les connais pas encore, mais crois-moi, c'est moi qui apprends !

 

 

Diana : Je suis venue pour toi ! Je suis une amazone !

 

Clark : Je ne sais pas ce qu' est une amazone...

 

Diana : Bien sure, je t explique... Je suis une déesse.

 

 

Je la contemplais stupéfier.

 

 

Clark : Sérieux ?

 

Diana : bien sure ! Je suis plus que ton égale Clark ! Je tiens mes pouvoirs des dieux ! Je suis aussi forte que toi, je vais aussi vite que toi. Je suis même, immunisée contre tout contrôle mental et très résistante aux attaques magiques contrairement à toi, j'ai la sagesse d’Athéna, qui me permet de sentir les émotions de n’importe qui. Je peux communiquer avec n’importe quelle forme de vie animale. Je suis capable de guérir très rapidement de mes blessures tout comme toi !, je suis aussi une experte en combat au corps-à-corps et à l’arme blanche.
Outre mes pouvoirs, les Dieux m'ont donné plusieurs accessoires magiques tels que des bracelets pouvant dévier les balles, ma tiare, capable de voler à la façon d'un boomerang. Et surtout mon lasso doré qui oblige ceux pris à l'intérieur de dire la vérité. Voilà qui je suis Clark.

 

Je restais le bras ballant ! Elle était bien plus forte que moi ! Quelle femme ! Une déesse en plus ! Mais je ne comprends toujours pas pourquoi elle est là, chez moi ?

 

Diana : Je sens ton trouble, je suis le car je voulais te comprendre, comprendre les humains, connaître ce sentiment qui est l'amour.

 

Je pensais à ce moment-là que Lois n'allait vraiment pas aimer cela ! Des ennuis en perspective....




#64309 Histoire pour un heros

Posté par COCOFLEUR - 24 September 2013 - 08:26

Tour de guet

CLOE

J’étais là à attendre devant l’appartement d’Oliver J’avais peur. Je ne savais pas trop ce qui m’attendait derrière cette porte. Cette après-midi j’avais rompu avec Jimmy, pas à cause d’oliver, mais par ce qu’il ne me faisait pas vibrer comme je vibrais avec Oliver. . Donc dans un sens c’est bien à cause de lui. Mais je ne voulais pas me donner de faux espoir. Je me lançais! J’ouvris la monte chargée et appuyai sur le bouton qui m’emmena vers lui.

Oliver : Cloé tu es enfin !

Il n’était pas seul, tous les garçons étaient aussi, bon cet officiel n ce n’était pas un rendez-vous galant ! Autant pour moi.

Oliver : Je pense que tu te poses des questions, et bien je vais laisser la parole à chacun d’eux.

Je ne comprends pas . Qu’avait ils tous à me dire ? J’ai fait quelque chose de mal . À eux tous ?

Cyborg : Cloé, tu sais ce que tu as faits tout à l’heure était génial ! Et tout cela nous manque, je sais tu ne comprend rien à ce que je dis, mais tu comprendras. J’ai tout à l’heure dit en blaguant que tu étais comme une tour de contrôle, et bien quelque part tu pourrais être pour nous tous une tour de guet. Tu es un as en informatique et …Tu connais le secret de Clark.

Je devins blanche ! Comment sait-t-il pour Clark ? Je regard autour de moi, personne n’a l’air étonné, a par moi. Je pense que ce qui va suivre va changer ma vie !

Cyborg : comme tu le sais moi je suis un Cyborg, mais ici …Est bien je laisse la parole à Bart.

Bart : Dis- moi ma belle quels et ton gâteau préfèrent .

Je le fixe ahuri. Pourquoi me demander cela maintenant ? Je ne sais plus ou j’en suis !

Cloé : Fraise pourquoi

Ma phrase se perd …Car Bart part en super vitesse, pour revenir encore plus vite… Plus vite que Clark ! J’ai besoin de m’asseoir . Je m’écroulais sur une chaise

Bart : Et voilà mi Amor !

devant moi se tenait un gâteau a la fraise. Je ne le prix même pas.

Bart : TE veut veux pas . Pas grave, il ne faut pas gâcher.

Je le vis manger sa part de gâteaux.

AC : Moi je suis …

Bart : le poisson pané !

AC : fait le malin, à longueur de journée j’ai le droit à ces blagues stupides de poisson !

Je pense que je regretterais cette question mais je la pose quand même.

Cloé : Pourquoi ?

AC : Je viens de l’océan, je maîtrise l’élément qui est l’eau. Je tire ma force d’elle.

AC en homme-poisson… Je me sens mal

Oliver : et puis il y a moi.

Lui ! Oliver ! Lui aussi a un pouvoir. Je vais vraiment me sentir mal, j’ai du mal à respirer.

Oliver : Cloé ? Ça va .

Cloé : non, j’ai besoin d’air… Je… Pourquoi maintenant ?

Oliver : Eh bien j’ai réfléchi à quelque chose, et avec gars on était d'accord. Nous voulons aider ceux qui en on besoin, que notre rue soit plus sure. Nous avons des capacités hors norme, alors pourquoi pas s’en servir ? Mais ils nous manquer quelque chose. C’était toi !

Cloé : Moi ? Je ne sais rien faire je n’ai pas de pouvoirs, je ne suis que moi !

Oliver : non, tu es un atout ! Tu sais te servir des ordinateurs, les cracker et autres ! Tu seras nos yeux et nos oreilles quand nous serons à l’extérieur.

J’ai du mal la. il fallait que je me reprenne, j’avais la tête qui tournait.

Cloé : Clark le sait . Enfin tout ça ? Vous ?

AC : Il sait pour nos pouvoirs, en quelque sorte c’est lui qui nous a rassemblés, sans le savoir. Grâce à lui, nous ne sommes plus seuls, nous savons que d'autres sont comme nous. Si nous sommes , aujourd’hui c’est en grand partir grâce à lui, il nous a montré une voix que nous allons emprunter.

Cyborg : Et pour cela Cloé il faut que tu sois nôtre notre. Nous pouvons avoir confiance en toi.J

Je ne savais pas quoi dire

Cloé : Écouter, je sais que c’est un grand honneur pour moi, que vous, vous êtes confiés à moi, mais vous ne me connaissiez pas tant que ça.

Bart : Clark oui ! Et moi cela ma suffit ! Et puis comment un visage d’ange puisse être le mal incarner ?

Oliver : Bart !
Dit-il d’un air un peu contrarié, voyer vous ça …Serait-il jaloux ? Bref, j’ai un problème plus important.

Cloé : Donc vous voulez que je sois une sorte de tour de guet… Que je sois vos yeux et vos oreilles… Que je pirate des données informatiques et j’en passe… Et vous êtes des… Super Héros… Cela fait beaucoup à assimiler d’un coup ! Et serra le QG ?

Oliver : On ne sait pas encore, on commence juste. Alors tu es partante .

Je les examinais tous un par un, faire partie de leur monde . Être en quelque sorte responsable de leur vie . Pouvoir servir à quelque chose . C’est bien tentant

Cloé : J’ai besoin de réfléchir, je dois mettre en place mes idées… Je pense que vous comprendriez que je ne peux pas donnez-la comme ça une réponse .

Oliver : bien sure nous comprenons. Prend le tempss qu’il te faudra.

Cloé : J’ai vraiment besoin de prendre l’air… Je dois y allez… À bientôt !

Je me levais assez vite, j’avais besoin de marcher de réfléchir… Je pris ma veste et mon sac et pris la monte chargée.

Oliver : attend je te raccompagne.

Nous ne parlons pas, un silence pesant, je repasse en boucle dans ma tête tout ce qui a était dis, dans quels univers j’ai atterri !
nous sommes dans la rue, il m’observe, je le sens, moi je n’ose pas lever la tête vers lui. Il me prend le menton et me relève le visage vers lui.

Oliver : Cloé, rien ne t’oblige à le faire, c’est ta vie, je sais que tu garderas notre secret. Jamais je ne te l’aurais proposé si tu n’étais pas à la hauteur de la tache. Je sais que tu es forte, bien plus que tu le crois, je sais aussi que tu as toujours protégé ceux que tu aimes, surtout Clark. Prend le tempss qu’il faut.

l me contempla, comment me connaissait-il aussi bien?.

Oliver : Tu ais faites pour quelque chose de plus grand Cloé Sullivan ! Pas pour être juste journaliste. Penses-y.

Il me caressa le jour, je frémis d’excitation.

Oliver:Je dois y allez, a bientôt.

Il se pencha vers moi et me frôla les lèvres de sa bouche… C’était juste un frôlement, mais j’en tremblais de la tête aux pieds ! Je le vis s’éloigner… Je touchais de mes doigts mes lèvres… Je m’aperçus que j’en voulais plus, beaucoup plus !

Cloé : Oliver !

Il se retourne, l’air étonné.

Cloé : Comment peux-tu m’embrasser comme cela puis partir ?

Il me fixait toujours sans comprendre. Je souris intérieurement.

Cloé : Tu me laisses comme ça, sur ma faim ! Ce n’est pas tres gentlemen !

Je vis enfin qu’il comprenait, il me fit son fameux sourire

Oliver :

Il ne sera pas

dit qu’Oliver Qeen ait laissé une femme sur sa faim !

OLIVER

Je n’y croyais pas ! Elle voulait que je l’embrasse ! Je ne croyais toujours pas à ma chance. Cloé Sullivan voulait un baiser !
Cette fille je l’avais dans la peau depuis que je l’avais vue pour la première fois. J’avais besoin de cette femme, je la voulais ! Je pourrais me noyer en elle quand elle me regarde. Je pourrais trouver l’oubli que je cherche tant en elle. Et son parfum entêtant qui me tourne la tête… Quand je l’ai juste frôlé  c’est lèvre, c’était juste pour pouvoir la goûter au moins une fois, une seule fois… Elle avait un goût sucré… Cela avait été un supplice de m’arracher de ces lèvres… Mais , la, elle me demande de l’embrasser… Je mis une main sur sa hanche, de l’autre je lui fis s’incliner la tête en arrière et posa doucement ma bouche sur la sienne. Je glissais ma main derrière sa tête et approfondit le baiser, dieux que c’était bon. Je prenais mon temps pour savourer cet instant.

CLOE

Je me sentais si petite si frêle dans ses bras… Mais si bien …Je lui caressais les cheveux, je me sentais m’enflammer de désir pour lui. Il embrassait si bien, j’en oubliais tout ! Puis ce fut fini. Je me sentais frustrais ! J’en voulais plus …Comme tout à l’heure …Beaucoup plus !

Cloé : Je peux te parler franchement .

Oliver : et bien après ça ? Oui je pense.

Cloé : La tout de suite j’ai besoin de réfléchir à tout ce que j’ai appris… Mais je voudrais…

Je ne savais pas trop comment lui dire en fait.

Cloé : Peux-tu me rejoindre chez moi ce soir !

Oliver

Elle le dit d’une traite ! Je suis assez étonné, curieux même… J'attends la suite car il y a une suite j’en suis sure.

Cloé : Je te veux !

Pour être franc, c’est franc !

Cloé : mais je ne veux pas de sentiment entre nous, juste du bon temps.

 

Ce n’est pas vraiment ce que je voulais entendre, mais bon c’est mieux que rien …Pour l’instant.

Oliver : Je suis d'accord, que du plaisir entre nous, pas d’engagement…

Cloé : ni de promesse…

Je me rapproche d’elle, elle fait de même.

Oliver : Que nos corps

Nos lèvres ses touches presque…

Cloé : Que du plaisir

Nos lèvres se rejoignent…

 

bon alors vous etes toujours avec moi ? cela vous plais tjs autant!!!! aller je vais reflechir a une suite!




#64274 Histoire pour un heros

Posté par COCOFLEUR - 04 September 2013 - 10:02

Le commencement de quelque chose...
 
CLOE
 
Bon je devais aller avec Lois voir Oliver, je me sentais un peu mal a l’aise en ce moment en çà présence. Depuis ce jour de Noël ou nos regards se sont croisé, il y avait eu comme quelque chose, et lui aussi l’avait sentie, alors maintenant, j'étais un peu mal à l’aise, surtout que je sortais encore avec Jimmy, même si ce n’était pas le grand amour, loin sans faut. Nous étions arrivé dans son grand appartement. Ils étaient là avec tous les amis de Clark, même AC étaient ici. Ma cousine parla.
 
Lois : Oliver ! Comment vas-tu ? Pourquoi vous êtes tous là ? Et Clark il est où ?
 
Je vis qu'Oliver était un peu mal à l’aise.
 
Oliver : Bonjour a toi aussi Lois, Cloé…
 
Je lui fis un faible sourire. Je devais me reprendre.
 
Oliver : Nous avons décidé de faire une sortie entre mecs ! Mais Clark reste introuvable pour l’instant, bon que me vaut le plaisir de te voir .
 
En disant cela il me regarde, je me sens rougir, il me fait un de ses sourires… Je me sens toute chose.
 
Lois : J’ai enfin trouvé quelque chose, mais j’aurais besoin de Cyborg.
 
Cyborg : Tu sais que je ne peux rien te refuser ma belle. Alors dis-moi ?
 
Lois : Tu vois cet entrepôt . Est bien mon informateur m'a dit qu’ici était entreposé des ordinateur avec des donnés confidentiels qui seront en rapport avec Luthor Corps ! Donc peut-être avec toi aussi.
 
Oliver : Tu m’impressionnes Lois.
 
Lois : Merci je m’épate moi-même, enfin bref, il faudrait que tu pirates leur informatique. C’est possible ?
 
Cyborg : dans le principe oui …
 
Cloé : attend Cyborg, il faudrait peut-être que je voie quelque chose, je peux emprunter ton ordinateur Oliver .
 
Oliver : bien sure, viens là et installes-toi.
 
Je pris place, il était derrière moi, concentres-toi, mais avec son parfum musqué… Bon il fallait se concentrer. Je suis un as de l’informatique… Mais quelques minutes plus tard je m’aperçois qu’il y a trop de pare-feu, il garde bien ses secrets le Luthor.
 
Cloé : Bon la bonne nouvelle, c’est que je peux décoder tous les secrets de Luthor Corps, la mauvaise nouvelle, c’est qu’il a mis trop de pare feux… A moins que…Cyborg, je pense que l’idée de Lois est bonne, tu peux aller voir ce beau joujou que sont ses ordinateurs . Puis quand tu rentres dans le central détruis-moi tout les pare feux ! Est après à moi de joué !
 
Oliver : prend cette oreillette Cyborg, elle te parlera et te guidera.
 
Cloé : J’ai le plan de l’entrepôt… Tu vois ses points rouges sont les gardes, je te guiderais pour que tu les approches pas trop de près.
 
Cyborg : Oui j’aimerais mieux pas, mais je te fais confiance, en quelque sorte tu seras ma tour de contrôle !
 
Cloé : Oui on peut voir ça comme ça . Est bien c’est partie !
 
Tout le monde se regarde en silence…
 
Lois : J’espère qu’après ça je pourrais enfin avoir ma première page ! Et comme je suis une bonne cousine ton nom pourra apparaître sur l’article !
 
Cloé : encore heureux c’est moi qui me tape tout !
 
Lois : Mais qui va écrire cet article à ton avis ? Mais au fait est Clark ?
 
Cloé : Je ne sais pas …Chut !
 
Enfin Cyborg était arrivé aux entrepôts.
 
Cloé : Cyborg ? Tour de contrôle , tu peux entrer personne en vue, les gardes sont de l’autre coter.
 
Cyborg : …….
 
Cloé : OK Cyborg, c’est bon je mets la clef, tu peux y aller…
 
Je regardais tout le monde, il me regardait aussi avec confiance.
 
Cloé : Il a réussi ! Les pare fausses tombes un par un , c’est à moi, c’est partis !
 
Je fis ce que j’avais à faire.
 
Cloé : Lois, je crois que tu vas avoir ta première page, c’est dément !
 
Lois : A se point . Dis mois .
 
Cloé : Attend, je crois qu’il veut faire des sur hommes… Incroyable !
 
Lois : des sur hommes ! Mais comment ?
 
Mon dieu ! Clark où est tu ?
 
Cyborg : …………
 
Cloé : Ok Cyborg j’ai tout ce qu’il me faut! Attends ! Non pas par là, va à droite, des gardes s’approchent de toi…Prend la deuxième à gauche, puis
prend la porte de gauche……Voilà c’est bon la voit et libre.
 
J’enlevais le kit mains libres de mon oreille, j’étais soulagé, je regardais où en était le téléchargement, c’était presque fini.
 
oliver: Ce n’est pas bon tout cela, je connais Luthor, je ne pence pas qu’il va s’arrêter-la !
 
Cloé : Attend…
 
Je regardais l’écran…
 
Cloé : Oh mince alors…C’est encore pire …
 
Lois : quoi ! Tu me fais saliver Cloé ! Dis-moi ?
 
Cloé : ce n’est pas Lionel Luthor qui fait ces expériences !
 
Lois : Quoi ? Mais qui alors ?
 
Je n’y croyais pas…Clark où es-tu quand on a besoin de toi !
 
Cloé : C’est son fils…Lex !
 
Tout le monde me regarda ahuri… Moi aussi j’étais sous le choc ! Je connaissais Lex, c’était même l’ami de Clark ! C’était impensable !
 
Oliver : Moi cela m'étonne pas, déjà enfant je ne l’aimais pas, tel père tel fils !
 
Lois : Je vais enfin avoir ma première page…
 
Dis ma chère cousine rêveusement.
 
Oliver : Écoute Lois avant d’écrire quoi que ce soit peut-être…
 
Lois : Non ! C’est ma première page ! Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi !
 
Oliver : Lois, nous avons pas toutes les donnez… Attendons de voir…
 
Je vis Lois prendre son sac est parti furieuse, elle claqua la porte.
 
Oliver : Je pense que c’est un non .  
 
Cloé : laisse je lui parlerais. Bon je prends c'est donné…
 
Oliver : Tu peux les laisser ici, je les mettrais dans mon coffre…
 
Je vis les autres partir, je me retrouvais seul avec Oliver…
 
Oliver : Je voudrais te parler Cloé…
 
Il voulait quoi . Pourquoi ? J’étais un peu troublé.
 
Oliver : Est ce que ce soir cela t’irait .
 
Ce soir si tôt ? Je ne sais pas quoi dire .
 
Cloé : Pourquoi ?
 
Oliver : Je voudrais te proposer un travail.
Autant pour moi et pour mes rêves de midinette .

 
Cloé : J’ai déjà un travaillé Oliver.
 
Oliver : Oui je sais cela, mais c’est un tout autre travail que je te proposerais, je crois même que tu aimeras.
 
Je le regardais, il fit de même, puis un sourire éclaira son si beau visage.
 
Oliver : C’est d'accord . On dit ce soir à 19h ici .
 
Je lui répondis pas l’affirmatif. J’étais curieuse qu’allait-il me proposer ?
 
 
Bon alors ? Vous aimez? je pense que vous savez qu'elle travaille il va proposer à Cloé?
Dites-moi n’hésitez pas à me le dire